Assurer son véhicule est obligatoire. La souscription d’une assurance donne lieu à un certain nombre d’interrogations avant de se décider : Quel type d’assurance souscrire ? Quelles sont les différences entre une assurance tous risques et une assurance au tiers ?

assurance véhicule

Un fois assuré, il convient de connaître le principe et le calcul du Coefficient de Réduction Majoration (aussi appelé Bonus Malus). Pour diverses raisons, on peut vouloir changer d’assureur : dans quelles conditions cela est-il possible ? Qu’advient-il alors des Bonus ou des Malus accumulés ?

Des cas particuliers peuvent se poser tout au long de sa vie d’usager de la route. En cas d’accident, comment remplir un constat ? Que se passe-t-il si l’un des accidentés refuse de remplir un constat ? Faut-il obligatoirement déclarer un accident à son assureur ?

Cette rubrique vous propose des informations détaillés sur les questions d’assurance et de contrôle technique de votre véhicule.

Permis de conduire volé : que faire ?

En cas de vol de permis de conduire, il faut obtenir, auprès du commissariat ou de la gendarmerie, un récépissé de déclaration de vol qui devra ensuite être ajouté aux pièces nécessaires pour obtenir un nouveau permis de conduire : carte d’identité, photo d’identité, justificatif de domicile…

Prêt de véhicule entre particuliers : quelle assurance souscrire ?

Lors d’un prêt de véhicule entre particuliers, il convient de se soucier des questions d’assurance. Le propriétaire a normamement assuré son véhicule en tant que conducteur principal mais le contrat peut prévoir un conducteur secondaire ainsi que des conducteurs occasionnels.

Utiliser son véhicule personnel pour des déplacements professionnels

Il est possible d’utiliser son véhicule personnel à des fins professionnelles, le déplacement du domicile au lieu de travail n’étant pas considéré comme professionnel. Un barème kilométrique est mis en place chaque année par le gouvernement et l’employé doit être remboursé de ses frais kilométriques par l’employeur.

L’assurance d’un véhicule utilitaire

Si vous souhaitez assurer votre véhicule utilitaire, plusieurs éléments peuvent devoir être pris en compte comme un assurance qui couvre convenablement le contenu de l’utilitaire ou encore comprenant la garantie chômage d’exploitation. Cet article traite la question.

Véhicule volé : quelles démarches ?

Un vol de véhicule engendre des démarches auprès des forces de l’ordre, de sa compagnie d’assurance et de l’administration. Cet article fait le point sur les démarches nécessaires et les différents délais pour les effectuer après le constat du vol de véhicule.

Les assureurs refusent d’assurer mon véhicule, que faire ?

Le Bureau Central de Tarification (BCT) a été mis en place pour permettre aux personnes qui n’arrivent pas à faire assurer leur véhicule. Les démarches pour y avoir recours et les pièces justificatives à fournir sont détaillées dans cet article. En effet, l’assurance de son véhicule est obligatoire.

Qu’est-ce qu’un véhicule de courtoisie ?

La durée du prêt d’un véhicule de courtoisie dépend de la raison de l’immobilisation : vol, panne, accident. Cette durée peut ainsi varier de 7 à 40 jours. Cet article fait le point sur le principe et les conditions du prêt d’un véhicule de courtoisie pour un particulier.

Véhicule accidenté : quelles démarches ?

En cas d’accident, l’assureur du véhicule confie à un expert le soin de déterminer si le véhicule est réparable et économiquement réparable. Si le véhicule n’est pas réparable, la compagnie d’assurance doit faire une offre de rachat du véhicule à l’assuré qui pourra l’accepter ou la décliner. L’expert de l’assurance fait également un rapport à la préfecture pour indiquer le caractère irréparable du véhicule.

Focus sur l’assurance d’un camping-car

Pour assurer un camping-car, il faut être âgé d’au moins 25 ans, être titulaire d’un permis de conduire conforme au PTAC du véhicule depuis au moins 3 ans ou encore que le véhicule soit équipé d’une alarme homologuée. Il existe différents types d’assurance : assurance au tiers, intermédiaire ou tout risque. Les assurances de camping car dispose de clauses spécifiques. Cet article fait le point sur les caractéristiques des assurances de camping-car.

Focus sur l’assurance tous risques

L’assurance tous risques couvre le conducteur au niveau de la responsabilité civile et bien plus mais il existe des clauses d’exclusion comme l’emprise d’un stupéfiant ou de l’alcool, le non respect des clauses du contrat ou encore un permis de conduire non valide.

Dans quelles conditions puis-je prêter ma voiture ?

Prêter son véhicule à un conducteur occasionnel n’est pas sans risque, surtout si la police d’assurance souscrite n’est pas adaptée. Ainsi, un malus peut être attribué en cas d’accident et les réparations matérielles ne seront pas prise en charge si l’assurance n’a pas prévu de conducteur occasionnel.

Comment est calculé le tarif d’une assurance auto ?

Pour fixer le prix de la prime d’assurance, les compagnies d’assurances tiennent compte de son utilisation, du profil du conducteur (âge, ancienneté, lieu de résidence, type de permis de conduire…), des caractéristiques du véhicule (motorisation, puissance fiscale…).

Focus sur l’assurance auto au kilomètre

Nouveau sur le marché de l’assurance, le forfait Pay As You Drive proposé par les assureurs permet d’indexer le prix de l’assurance sur le nombre exact de kilomètres parcourus. Pour cela, il faut qu’un boîtier GPS soit installé dans le véhicule de l’assuré.

Les pièces à fournir pour souscrire une assurance auto

Faire assurer son véhicule est une obligation légale. Cette démarche nécessite de fournir des pièces justificatives comme le permis de conduire, le relevé d’information (si ça n’est pas la première assurance souscrite par l’adhérent), le certificat d’immatriculation… Par ailleurs, un prélèvement SEPA et un RIB sont nécessaire pour les versements mensuels relatifs à l’assurance du véhicule.

Assurance auto : Le relevé d’information

Le relevé d’information a pour but de renseigner un nouvel assureur sur le profil de conducteur de son potentiel future client. Il donne ainsi des informations générales comme le numéro et la date de délivrance du permis de conduire mais aussi et surtout relatives aux éventuels dommages subis ou causés par le conducteur et son degré de responsabilité.

Focus sur l’assurance au tiers

Assurer un véhicule motorisé roulant est obligatoire. Les compagnies d’assurance propose un certain choix de polices d’assurances donc l’assurance au tiers. C’est la moins chère car ses garanties sont réduites. Elle ne couvre pas, par exemple, les dommages matériels ou corporels causés à l’assuré lui-même. Elle prend seulement en charge les dommages causé par l’assuré à autrui.

Les assurances auto low-cost

Afin de gagner en pouvoir d’achat, il peut être tentant de recourir à une assurance auto low cost. Les compagnies d’assurances low cost ne sont généralement pas présentes physiquement. Certains assureurs proposent des garanties que le client choisit lui-même : vol, assistance en cas de panne, bris de glace.

Comment assurer une remorque ?

Une remorque doit être assurée à part si son poids total avec chargement dépasse les 750 Kg, sinon, aucun nouveau contrat et aucune déclaration n’est nécessaire auprès de l’assureur. Elle doit aussi disposer de son propre certificat d’immatriculation si son poids total avec chargement dépasse les 500 Kg.

Assurance : quelles sont les garanties facultatives ?

L’assurance incendie, vol et bris de glace, la protection personnelle du conducteur ou l’assistance routière sont des services supplémentaires proposés par les assurances automobiles mais, généralement, seules l’assurance responsabilité dommages corporels et matériels sont obligatoires.

Comment bien remplir un constat amiable ?

Croquis de l’accident, états civils des conducteurs, assureurs, description de l’accident et des dégâts matériels sont nécessaires pour remplir convenablement un constat européen d’accident. Le constat doit être envoyé à l’assureur dans les 5 jours ouvrés suivant l’accident.

Je change de véhicule, puis-je transférer mon assurance auto ?

Il est possible de rester engagé auprès de son assureur de véhicule tout en changeant de voiture. Le cas est différents suivant que l’ancien véhicule est cédé avant ou après l’achat du nouveau. D’une manière générale, les compagnies d’assurance proposent des garanties pour les voitures en instance de vente qui évitent de payer deux assurances à plein tarif en même temps.

Sinistre auto : qu’est-ce que le recours direct ?

En cas d’accident de véhicules où il est manifeste que les torts ne sont pas partagés, et si le fautif reconnait l’entière responsabilité de sa faute sur le constat à l’amiable, il est possible de saisir, via le recours direct, directement l’assureur du conducteur responsable de l’accident : c’est le recours direct. Le conducteur utilisant cette démarche doit aussi dépêcher un expert indépendant qui évaluera les dommages causés par l’accident.

Assurance véhicule : qu’est-ce que la franchise ?

Le montant de la franchise est différent d’un type d’assurance à l’autre et d’un assureur à l’autre. Ainsi, une assurance au tiers, moins onéreuse, implique des franchises plus élevées qu’une assurance tous risques. Les modes de calculs des franchises peuvent être relatifs ou absolus ou encore les deux.

Véhicule partant à la casse : Quelles démarches ?

Une voiture accidentée et apparemment irréparable est destinée à la casse. Quoi qu’il en soit, l’assuré doit toujours prévenir son assurance qui, après une expertise déterminera si le véhicule est économiquement réparable. S’il ne l’est pas, l’assurance peut proposer de prendre en charge la mise à la casse.

Comment changer d’assureur ?

Il est possible de changer l’assureur d’un véhicule grâce à la loi Hamon. Un préavis et des démarches sont à respecter. Le coefficient de réduction et de majoration est conservé. Découvrez les informations utiles sur le changement d’assureur pour votre véhicule dans cet article.

Comment remplir un constat ?

Le constat amiable est un document relatant les circonstances d’un accident de la circulation, utile, notamment pour déterminer la responsabilité de chaque personne dans l’accident. Il doit être complété et signé par les deux parties impliquées dans l’accident et être envoyé à l’assureur dans les cinq jours.

Que faire en cas de vol de véhicule?

Si un véhicule est volé, il convient de déposer plainte, auprès de la gendarmerie ou d’un poste de police. Un formulaire de pré-plainte peut être rempli en ligne pour faciliter l’avancement du dossier. Par ailleurs, il convient de prévenir son assureur du vol. Les compagnies d’assurance demande alors généralement la copie de la plainte.

Bonus/malus : Comment cela fonctionne ?

Le CRM (Coefficient de Réduction-Majoration), octroie des bonus et des malus aux assurés en fonction de leur comportement au volant. S’ils sont responsables d’accidents, leur assurance leur coûtera plus cher. À l’inverse, une année sans accident permet de payer un peu moins cher.

Faut-il obligatoirement déclarer un accident à son assureur ?

Il est impératif de signaler les accidents ou le vol de véhicule à son assureur. Dans le cas contraire les sanctions sont comparables à celles encourues en cas de fausse déclaration. Les délais pour déclarer le sinistre sont de deux jours pour un vol et de cinq jours pour les autres sinistres hormis les cas de catastrophe naturelle ou il passe à dix jours. Toutes les informations sur ces questions dans cet article.

Assurance au tiers ou tous risques ?

Pour assurer son véhicule, il est nécessaire de choisir entre une assurance aux tiers et une assurance tous risques. La première, moins onéreuse offre des garanties réduites en ne prenant en charge que les dommages infligés à une tierce personne. L’assurance tous risques est plus sécurisante.