Il se peut qu’un employé utilise sa voiture personnelle à des fins professionnelles pour plusieurs raisons, cela peut être une panne ou tout simplement pour avoir plus de confort et d’aisance lors des longues missions sur route. Sachez cependant qu’en France, il existe quelques règlementations et conditions à suivre pour cette utilisation, lesquels ?

Les déplacements considérés comme professionnels

On appelle déplacement professionnel tout ce qui est lié à l’activité de l’entreprise. Cela peut être un rendez-vous avec le client, prendre un colis chez un fournisseur, prospecter des clients pour un commercial, etc. Cependant, il faut bien distinguer les déplacements personnels et professionnels. Le trajet du domicile jusqu’au bureau n’est pas compris dans l’activité de l’entreprise. Sur le plan assurance, si un accident survenait pendant le trajet, c’est considéré comme un accident de trajet et non professionnel.

Assurer sa voiture pendant les déplacements professionnels

véhicule personnel professionnel assurance

Avant d’utiliser votre voiture personnelle à des fins professionnelles, mettez d’abord votre assureur au courant. Si votre assureur accepte votre demande, vous devez signer un contrat précisant les garanties ainsi les coûts supplémentaires de la couverture. Il est à noter qu’un assureur peut refuser d’indemniser son client même en cas d’accident au cours du déplacement professionnel s’il n’a pas été informé. Bien évidemment, vous pouvez demander à votre employeur de payer la totalité de la prime d’assurance ou de faire le contrat supplémentaire à votre place.

Indemnités kilométriquesvéhicule personnel professionnel indemnisation

Tout salarié conduisant sa voiture personnelle à des fins professionnelles doit être remboursé par son employeur. Bien évidemment, le montant est régi par un barème fiscal exonéré de cotisations. Chaque année, le barème est fixé par le gouvernement et couvre les voitures de 3 à 7 CV, dont le salarié, son conjoint ou un membre du foyer fiscal est propriétaire. Le salarié est remboursé de ses frais professionnels en apportant des justificatifs de ses kilométrages professionnels.

Un employeur ne peut soi-disant rédiger un contrat stipulant à son employé de prendre en charge les frais professionnels. Si le salarié conserve la charge de ces frais, son salaire doit être supérieur ou égal au SMIC. Si vous souhaitez avoir plus d’informations, vous pouvez visiter le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2635.
Bref, avant d’utiliser votre véhicule, n’oubliez toujours pas d’informer votre assureur. Toutefois, un véhicule professionnel ne peut être utilisé à des fins personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *