Lorsqu’on loue un véhicule, l’éventualité qu’il puisse être volé est souvent prise à la légère. Ce n’est qu’une fois face à ce scénario chaotique, sans savoir quoi faire, qu’on s’en rend vraiment compte. Votre voiture de location vient d’être dérobée ? Voici la marche à suivre pour gérer au mieux cette situation catastrophique.

Déposer une plainte pour vol

Plainte vol véhicule loué

À la découverte de la disparition de la voiture, on ne peut pas être certain qu’il s’agit d’un vol. Contacter la police municipale de la ville où vous étiez stationné va permettre de lever le doute. En effet, quand une voiture se volatilise sans aucune explication, soit elle a été volée, soit elle fait l’objet d’une mise en fourrière pour manquements au Code de la route. La mise en fourrière étant essentiellement ordonnée par la police, elle peut renseigner si un véhicule est en fourrière.

Si ce n’est pas le cas, il s’agit alors d’un vol et il faut porter plainte. Au moment de faire constater le vol, il ne faut pas oublier de déclarer les objets personnels (documents administratifs, objets de valeur…) qui se trouvaient à l’intérieur du véhicule. Un procès-verbal vous sera remis pour la suite de la procédure.

Avertir la société de location

Une fois le procès-verbal sous la main ; appelez votre loueur de véhicule pour lui faire part de la situation. Vous devez, dans les 48 heures qui suivent le vol du véhicule, fournir au loueur les clés originales du véhicule et le dépôt de plainte. Cette démarche permet de montrer votre bonne foi à celui qui vous a fourni le véhicule.

Le fait d’être en possession des clés qui vous ont été données lors de la remise du véhicule prouve plus ou moins que vous n’êtes pas personnellement impliqué d’une manière ou d’une autre dans cette disparition.

Contacter la compagnie d’assurances

Vol véhicule loué compagnie d'assurances

Bien que la location soit temporaire, elle implique malgré tout de souscrire à une garantie auto. Pour bénéficier de celle-ci, votre assureur doit être averti du sinistre au plus tard 48 heures après le vol. Vous pouvez vous-même contacter l’assureur ou déléguer cette tâche au loueur. Le procès-verbal et la clé du véhicule sont nécessaires pour qu’une indemnisation soit accordée.

Faire opposition

Les malfaiteurs cherchent souvent à revendre au plus vite la voiture volée. Pour empêcher la revente, contacter le SIV (Service d’Immatriculation des Véhicules) de votre préfecture ou sous-préfecture pour faire opposition à toute tentative de vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *