Si vous roulez essentiellement en ville, cela à peu de chance de vous arriver (quoique le gibier a de plus en plus tendance à ce rapprocher des zones urbaines, notamment les sangliers).

En cas de collision entre un véhicule et un animal, les modalités de remboursement par les assurances sont différentes en fonction de la classification de l’animal. Deux cas sont envisageables :

  1. Les animaux domestiques (chat, chien etc)
  2. Le animaux sauvages (Chevreuils, cerfs, sangliers, renards etc.

collision animal

Collision avec un animal domestique

Un animal domestique ne doit pas se trouver sur la voie publique, il doit, soit être tenu en laisse soit enfermé. Cela est envisageable pour les chiens, mais chacun sait qu’il est difficile de contraindre un chat à rester dans une maison. En conséquence de quoi, le propriétaire de l’animal est responsable si son animal provoque un accident de la circulation. Si ce propriétaire a une assurance responsabilité civile (RC) incluant ce cas.

L’assurance du conducteur se retournera contre la RC du propriétaire de l’animal. Sachant que l’assurance RC ne prendra pas en charge les dégâts au cas ou l’animal est en divagation (non tenu en laisse). Ce sera donc le propriétaire de l’animal qui remboursera le conducteur du véhicule des dommages à son véhicule !collision animal assurance

Si l’animal est tenu en laisse : L’assurance du conducteur du véhicule peut être amenée à régler les frais vétérinaires.

Toute la difficulté réside dans l’identification du propriétaire, sauf si l’animal est pucé ou tatoué.

Remboursement des dégâts en fonction du niveau d’assurance du conducteur :

  • Animal domestique non identifié et véhicule assuré tout risques : L’assurance prendra en charge les dégâts occasionnés au véhicule, déduction faite de la franchise.
  • Animal domestique non identifié et véhicule assuré au tiers : Il n’y a aucun tiers identifié, donc les réparations du véhicule ne seront pas remboursés.

Collision avec un animal sauvage

Si le véhicule est assuré au tiers : Votre assurance ne procédera à aucune indemnisation (pas de tiers identifiable en cause)

Si le véhicule est assuré “tous risques” : L’assureur mandatera un expert (en fonction des dégâts) et vous remboursera le montant des réparation déduction faites de la franchise. En fonction des cas (cas de force majeure ou pas), un malus pourra éventuellement être appliqué.

Dans tous les cas :

  • Appelez la police ou la gendarmerie. Les forces de l’ordre se déplaceront si elles le jugent nécessaire (si l’animal est mort, s’il y a des blessés dans l’accident, si le véhicule est immobilisé en pleine voie de circulation etc..)
  • Vous avez 5 jours pour aviser votre assurance auto du sinistre.
  • L’expert de l’assurance essaiera de déterminer si la collision a réellement eu lieu avec un animal. Alors, faites des photos, prenez l’identité des témoins éventuels. Et ne nettoyez pas votre véhicule, laissez les traces de sangs et/ou les touffes de poils en place.
  • Et pensez à baliser les lieux (triangle de signalisation), mettez votre gilet jaune.

En cas de dommages corporels au conducteur, tout dépend des clauses du contrat d’assurance, ce sera soit l’assurance, soit le fond de garantie qui l’indemnisera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *