Les adeptes des vitres teintées sur un véhicule avancent plusieurs raisons à son utilité : cela donnerait un look particulier au véhicule. (personnalisation, tuning, en cas de fort ensoleillement, l’habitacle chauffe moins, les vitres teintées filtreraient les rayons UV et elles permettent de garantir une intimité à l’intérieur de la voiture

Du point de vue des forces de l’ordre le fait d’équiper un véhicule de vitres teintées empêcherait de contrôler si le conducteur et les passagers sont porteurs de la ceinture de sécurité, de voir si le conducteur est occupé à autre chose que la conduite (en train de téléphoner par exemple)

Du point de vue des autres usagers de la route, et surtout des motards ils objecteront du fait que quand ils doublent un véhicule, ils surveillent du coin de l’œil, le regard du conducteur pour savoir s’il les a vu. Par conséquent des vitres très teintées empêchent cette vérification.

Qu’en disent les textes ?

vitres teintées loi

Ce domaine est régi par le code la route.

Avant 2017, les véhicules pouvaient être équipé de vitres teintées à l’avant et à l’arrière du véhicule, à condition de cela permette au conducteur d’avoir une vision suffisante vers l’extérieur. Le code de la route n’était donc pas très explicite en la matière. Comme souvent, certains ont usé et même abusé de ce flou juridique.vitres teintées caractéristiques

Depuis la loi du 1er janvier 2017, le code de la route à été modifié, en effet l’article 27 du décret 2016-448 du 13 avril 2016. Les alinéas 1, 2 et 3 de l’article R 316-3 sont donc remplacés par de nouvelles dispositions :

  1. Le pare brise et les vitres latérales avant ne doivent pas modifier la forme ni les couleurs des objets vus de extérieur.
  2. Le facteur de transmission régulière de la lumière doit être d’au moins 70%.
  3. En cas d’impact ou de bris du pare brise, le conducteur doit avoir une vision suffisante.
  4. Les contrevenants s’expose à une amende de 4ème classe. 135 euros d’amende (90 euros si paiement rapide), 3 points de retrait, et immobilisation éventuelle du véhicule. Article R 316-3-1 du code de la route.

Précision : Comme nous le disions ci dessus, le facteur de transmission régulière de la lumière doit être de 70%, cela mérite quelques explications. En termes clairs cela signifie que les vitres ne doivent pas être teintées à plus de 30%.

Quid des vitres arrières et de la lunettes arrières ? Elles n’entrent pas dans cette nouvelle réglementation du moins au niveau du pourcentage de transparence. Par contre les textes précisent tout de même que si la lunette arrière est teintées, le véhicule doit être équipé d’un rétroviseur extérieur de chaque coté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *