Comme tout les véhicules à moteurs circulant sur la voie publique, le camping-car est également soumis à une obligation d’assurance. Voici toutes les spécificités d’une assurance pour camping-car.

Les conditions de souscription d’une assurance camping-car

Pour assurer un camping-car, il convient de respecter certaines conditions qui peuvent varier selon la compagnie d’assurance :

  • être titulaire d’un permis de conduire adapté au PTAC du véhicule, depuis plus de 3 ans,
  • être âgé d’au moins 25 ans,
  • ne pas avoir causé de sinistre responsable dans les 2 dernières années,
  • disposer d’un certain bonus,
  • que le véhicule soit appareillé d’une alarme homologuée par le constructeur du véhicule ou de type SRA 4.

Les garanties classiques d’une assurance camping-carassurance camping-car classique

Tout comme une assurance auto, les compagnies proposent plusieurs formules pour assurer un camping-car.

La formule dite « au tiers » comprend le minimum obligatoire, c’est-à-dire la responsabilité civile, qui couvre les dommages corporels et matériels causés à une tierce personne en cas d’accident.

Les formules « intermédiaire » ou « tout risque » incluent un certains nombres de garanties optionnelles, telles que le vol, l’incendie, le bris de glace, l’assistance dépannage 0 km, la garantie individuelle du conducteur, les catastrophes naturelles, les actes de vandalismes…

Les garanties spécifiques pour les camping-cars

assurance camping-car spécifique

Le contenu du véhicule
Cette option permet, selon la compagnie d’assurance, de garantir les équipements intérieurs (objets personnels, animaux, électroménagers…) et extérieurs (coffre de toit, antenne satellite, porte-vélo…) en cas de vol ou d’incendie par exemple.

Les voyages à l’étranger
La plupart des garanties d’un contrat d’assurance français sont également valables dans certains pays étrangers, qui sont mentionnés au dos de la carte verte d’assurance du véhicule. De même que la plupart des contrats n’assurent que des voyages à l’étranger n’excédant pas 90 jours.

Le stationnement du véhicule
Contrairement à une automobile, un camping-car ne peut pas stationner n’importe où. Il existe, dans chaque ville, des aires ou des emplacements spécifiques aux camping-cars.
En effet, en cas de dommages sur le camping-car ou à son équipement, alors que le véhicule n’est pas stationné sur un emplacement autorisé, l’assurance se dégage de toutes responsabilités et ne versera aucune indemnité.

Focus sur l’assurance d’un camping-car
Ces informations sont-elle correctes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *