Chaque contrat d’assurance dispose d’une franchise. La franchise est une somme d’argent prise en compte par l’assuré après un sinistre. Et cette somme n’est pas remboursable par l’assureur. Son mode de calcul (stipulé dans le contrat d’assurance) varie selon les situations.

Qu’est-ce qu’une franchise d’assurance ?

Conformément à un contrat d’assurance, le prix de la franchise d’assurance véhicule est variable. Par exemple pour une assurance automobile, si l’assuré opte plutôt pour une assurance au tiers, ses cotisations seront moindres qu’avec une assurance tous risques. Mais sa franchise s’en retrouvera plus élevée.

Pour l’assureur, le concept repose sur un partage des risques avec l’assuré. Un partage des risques pour responsabiliser le conducteur au moyen d’une prime d’assurance abordable. D’où l’intérêt de bien regarder les différentes offres d’assurance, notamment le montant et les caractéristiques de la franchise, avant d’y souscrire.

Les différentes franchises

types franchises véhicule

Relative ou absolue sont les deux options pour une franchise.

La franchise relative (ou simple) est indemnisable quand les frais du sinistre dépassent le montant de la franchise. Si la franchise s’élève à 200 euros, l’assuré ne recevra rien si l’accident est de 150 euros. En revanche, si le sinistre revient à 350 euros, l’assuré pourra être remboursé dans son ensemble.

En ce qui concerne la franchise absolue, l’assuré est remboursé seulement si le montant du sinistre est au-dessus du montant de la franchise. Dans ce cas précis, l’assureur indemnisera l’assuré de la différence entre les frais du sinistre et celui de la franchise. Par exemple, la franchise est de 750 euros et le sinistre s’élève à 380 euros, l’assuré ne reçoit rien. En revanche, si le sinistre est de 920 euros, c’est la différence qui sera remboursée, à savoir 170 euros (920-750).

Base de calcul d’une franchise

calcul franchises véhicule

Comme susmentionné dans le premier paragraphe le prix de la franchise est variable, au même titre que son mode de calcul. Et il peut être visible sous différentes formes.

En effet, ce dernier peut être un montant fixe, par exemple 300 euros. C’est souvent le cas de la franchise absolue. Il peut être également un pourcentage du montant du remboursement. Et c’est davantage le cas pour la franchise simple ou relative. Une dernière forme peut également exister, c’est la combinaison d’un montant fixe et d’un pourcentage. Par exemple, 8 % de l’indemnité et un plafond de 250 euros.

Assurance véhicule : qu’est-ce que la franchise ?
Ces informations sont-elle correctes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *