Aussi bien sur le plan légal que mécanique, faire circuler un véhicule requiert un budget spécifique. Carburant, révision et entretien sont indispensables à son bon fonctionnement, mais ce n’est pas tout car les papiers doivent être en règle. En matière d’assurance, la disponibilité de plusieurs formules donne à chaque automobiliste l’opportunité d’opter pour la garantie qu’il juge nécessaire de souscrire.

L’assurance tous risques représente l’ultime formule offrant le niveau de garantie le plus élevé. En plus de la police de base qu’est l’assurance au tiers (la responsabilité civile), d’autres garanties viennent s’y ajouter pour dédommager l’adhérent et prendre en charge les réparations de son véhicule. Que la responsabilité de l’adhérent soit engagée ou non dans un sinistre, il obtient toujours une compensation de la part de son assureur.

Les garanties

assurance tous risques garanties

Chaque compagnie a sa propre conception de la teneur du contrat de l’assurance tous risques. Les formules peuvent varier en fonction de l’assureur. Dans tous les cas, la responsabilité civile ainsi que la garantie personnelle du conducteur et les garanties contre l’incendie, le vandalisme et le vol sont généralement inclus dans le contrat.

Normalement, les garanties suivantes peuvent également intégrer l’assurance tous risques : l’assistance dépannage, la protection juridique, le contenu du véhicule, la catastrophe technologique et naturelle, contre la tempête et le bris de glace. Cependant, ces dernières peuvent être classées dans les garanties complémentaires, tout dépend uniquement de la compagnie. Le prix élevé de la cotisation constitue la contrainte la plus importante pour accéder à cette souscription.

Les exclusionsassurance tous risques exclusions

Les assureurs analyses les dossiers de l’adhérent et évaluent le véhicule concerné avant d’accepter la souscription. Il faut noter que dans certains cas, la compagnie ne rembourse pas puisque les garanties ne peuvent pas être appliquées. Les exclusions sont légales car elles sont définies par la loi, ce sont :

  • le non-respect des clauses du contrat ;
  • l’infraction au Code de la route causant un sinistre ;
  • un chauffeur pris en flagrant délit, c’est-à-dire qu’il est sous l’emprise de stupéfiants ou qu’il est ivre ;
  • un permis de conduire non valide.
Focus sur l’assurance tous risques
Ces informations sont-elle correctes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *