La vignette Crit’Air est un élément permettant l’identification des véhicules en fonction de leur degré de pollution. Ainsi, les véhicules ayant une pollution moindre peuvent circuler dans les villes où les restrictions de circulations ont été instaurées. Cette vignette, qui est un autocollant coloré et intitulée certificat de qualité de l’air, doit être apposée sur le pare-brise des voitures.

Les différentes catégories de vignette Crit’Air sur la qualité de l’air

classification critair

Toutes les automobiles (autobus, quadricycles, poids-lourds, etc.) peuvent être identifiées par l’autocollant Crit’Air. On distingue plusieurs classes. Du moins polluant au plus polluant, on peut citer :

  • La classe verte (véhicules totalement électriques et à hydrogène)
  • La classe 1 couleur violette (les hybrides rechargeables et les catégories Euro 5 et 6 à partir du 1er janvier 2011),
  • La classe 2 (jaune),
  • La classe 3 (orange),
  • La classe 4 (bordeaux),
  • La classe 5 (grise),
  • Les non-classés identifiés par une vignette portant une croix.

Il s’agit d’une classification plus ou moins complexe. Pour connaître la classe de votre véhicule, vous pouvez faire une simulation sur : https://www.certificat-air.gouv.fr/simulation.

Comment obtenir votre vignette Crit’Air ? Où devez-vous la mettre ?

obtenir critair

La démarche pour se faire délivrer le certificat qualité de l’air se fait en ligne. La carte grise doit être valable au moment de passer la commande. Si ce n’est le cas, un changement d’adresse est nécessaire. Après la demande, il faut attendre entre 7 à 10 jours pour recevoir le certificat. Vous pouvez en commander plusieurs. Chaque vignette coûte 3,11 € auxquels s’ajoutent des frais d’envoi de 0,51 €.

À chaque fois que vous vous rendez dans une autre ville, vérifiez si l vignette est obligatoire ou pas. Si elle l’est, apposez-la sur :

  • La fourche pour les 2 et 3 roues
  • À l’intérieur des voitures, cars, poids-lourds… sur le pare-brise et le recto tourné vers l’extérieur. Les contrôleurs doivent facilement l’apercevoir.

Quelles sont les sanctions encourues en cas de non-respect ?

Toute personne qui se déplace, dans une zone de circulation restreinte (ZCR) en période de pic de pollution sans son certificat, est sanctionnée d’une contravention de 3e classe (68 €). Cette infraction peut conduire à l’immobilisation et la mise en fourrière de votre automobile.
Sont concernés :

  • autos particulières,
  • voitures légères
  • 2 ou 3 roues, quadricycles à moteur.

Le certificat Crit’Air permet de lutter contre la pollution durant les périodes à risques dans certaines régions. Lors de vos déplacements, assurez-vous de ne pas ignorer cette réglementation sous peine de subir une lourde amende.

Qu’est-ce que la vignette Crit’Air ?
Ces informations sont-elle correctes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *