Transporter un enfant nécessite de prendre des précautions particulières. En effet, en plus d’être fragile, il n’a pas conscience des bonnes habitudes à avoir pour effectuer un trajet en toute sérénité. C’est pourquoi le transport d’un enfant en voiture est encadré par la loi, qui impose les règles suivantes.

L’âge minimum pour s’assoir sur le siège passager

Selon la loi, les enfants qui ont moins de 10 ans et qui font moins de 1,35 m n’ont pas le droit de s’assoir sur le siège passager pour leur propre bien, mais également pour le bien du conducteur. Ils doivent être installés sur la banquette arrière avec un dispositif de retenue spécialement conçu pour eux. La ceinture de sécurité qu’utilisent les adultes n’est pas en effet conçu pour retenir et protéger les enfants en cas d’accident.

transport enfant passager

Cependant, dans certains cas exceptionnels, il est possible de placer l’enfant sur le siège passager. À savoir lorsque la banquette arrière est déjà occupée par d’autres enfants ou la voiture ne possède pas de siège arrière. Dans ces cas, l’enfant doit être placé dans un siège enfant installé le dos à la route.

L’utilisation obligatoire du siège enfant

transport enfant siège

En France, la loi impose que les enfants de moins de 10 ans doivent voyager dans un siège enfant. En effet, il y a des règles précises en fonction de leur poids. Pour les moins de 13 kg, il faut que le siège soit installé le dos à la route. Pour ceux entre 9 et 18 kg, le siège doit être placé sur la banquette arrière et installé face à la route. Les enfants entre 15 et 36 kg doivent également utiliser des sièges enfants ou juste des rehausseurs et se placer face à la route.
Dans le cas où un automobiliste transporte un enfant et ne respecte pas ces règles, il sera sanctionné par une amende pouvant atteindre les 135 €.

Les mesures de sécurité supplémentaires à prendre

Pour diverses raisons, il se peut que l’automobiliste ne puisse pas installer l’enfant sur la banquette arrière. Dans ce genre de situation, il doit prendre des mesures pour assurer sa sécurité. Tout d’abord, il doit désactiver le système d’airbag sur le côté passager, pour que l’enfant ne se blesse ou s’étouffe au cas où le dispositif se déclencherait. Puis, il faut vérifier que ses jouets ne présentent aucun risque de provoquer un accident ou de le blesser.

Enfin, l’automobiliste doit penser à mettre hors de sa portée tout objet trainant dans le véhicule qui est susceptible de causer une blessure ou un accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *