Bon nombre de jeunes conducteurs souhaitent circuler même s’ils n’ont pas encore leur permis de conduire définitif. En attendant la délivrance du permis probatoire, ils peuvent conduire grâce à un document officiel appelé : permis de conduire provisoire. Cet article se focalise sur ce dernier.

Le permis de conduire provisoire, c’est quoi ?

permis provisoire

Il s’agit d’un document officiel qui permet aux conducteurs notamment les jeunes de circuler au volant jusqu’à ce que leur permis de conduire définitif soit délivré. Une fois l’épreuve de la conduite du permis B finie, si l’évaluation du participant est positive, il obtiendra son permis de conduire provisoire.

Le certificat d’examen du permis de conduite ou CEPC rempli par le responsable du permis est dorénavant envoyé le jour de l’épreuve pour permettre à ceux qui sont admis de circuler légalement au volant d’une automobile. Mais il faut faire attention, pour expliquer les motifs au candidat, ce certificat doit être transmis même s’il n’a pas réussi l’examen. Cela est également utile pour qu’il puisse travailler particulièrement les axes d’amélioration qui y sont mentionnés.

Quelles sont les informations contenant dans le CEPC ?

Si l’examen pratique du permis B est une réussite, le CEPC comprend quelques informations comme la date de réussite à l’examen pratique, la mention favorable attestant de l’acquisition du permis, l’évaluation de l’examen et enfin, la note finale qui a été donnée par le responsable. Si ces informations ne sont pas complètes, le document ne peut pas être utilisé comme permis provisoire, et il sera vivement recommandé de se représenter l’épreuve à une autre date pour le rendre valide.

Combien de temps dure l’usage d’un permis de conduire provisoire ?

permis provisoire utilisation

Dans certains pays y compris la France, il est possible de circuler durant 4 mois avec un permis provisoire. Cela permet de prévoir les délais administratifs en relation avec la fabrication d’un autre permis de conduire. En outre, en cas d’inspection routière, le jeune conducteur aura le droit de présenter un document qui atteste de son droit à conduire sur le secteur routier.

Sa voiture devra être comportée des balises avec un macaron « A » pour mettre au courant les autres utilisateurs de son statut de jeune de conducteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *