Par nécessité ou par souci de prix, de nombreux Français obtiennent leur permis de conduire à l’étranger chaque année. Si vous songez à cette option pour passer votre permis de conduire, il vous faut connaître les modalités pour l’obtenir et les conditions pour l’utiliser en France. Vous trouverez les réponses dont vous avez besoin dans cet article.

Pourquoi obtenir son permis de conduire à l’étranger ?

pourquoi passer permis étranger

En général, les Français qui passent leur permis de conduire à l’extérieur de France invoquent plusieurs raisons tout à fait légitimes :

  • la simplicité des examens ;
  • les tarifs pratiqués à l’étranger sont souvent inférieurs ;
  • la rapidité de la procédure, surtout ceux qui ont déjà connu un échec.

Comment passer son permis de conduire dans un pays de l’Union européenne (UE) ?comment passer permis étranger

Obtenir un permis de conduire dans un pays de l’UE ou de l’Espace économique européen (EEE), c’est possible et c’est d’ailleurs plus souhaitable que dans les autres pays. Vous devez dans ce cas vous adresser aux organismes compétents du pays que vous avez choisi pour accomplir les formalités nécessaires. Elles diffèrent peu de celles exigées en France. Dès que vous le permis vous est délivré, vous pouvez rouler librement sur les routes de France sous certaines conditions :

  • avoir atteint votre majorité (18 ans) ;
  • avoir souscrit à une assurance auto pour votre véhicule ;
  • le permis doit être à jour.

Tant que ces conditions sont réunies, vous pouvez circuler, sans limite de temps, en France avec votre permis obtenu dans un autre pays de l’UE ou de l’EEE.
Passer son permis hors des frontières de l’UE et de l’EEE

C’est une alternative envisageable, mais comme vous devez vous en doutez, elle se fait sous des conditions plus strictes que précédemment.Vous devez avoir au moins 18 ans et être domicilié pendant 6 mois au minimum dans le pays en question pour pouvoir prétendre y passer le permis. Dans ce cas, vous devrez nécessairement échanger ce permis contre un permis français. Et cette procédure, qui doit se faire dans un délai de 1 an, n’est possible qu’avec les permis obtenus dans les pays ayant signé un accord avec la France.

Passer son permis à l’étranger semble être une démarche intéressante. Il faut cependant avoir à l’esprit que cette démarche peut avoir des inconvénients, comme l’obligation d’échanger le permis étranger en un permis français lorsque survient une infraction qui entraîne l’annulation, la suspension du permis ou même simplement la perte de points.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *