Le covoiturage permet au conducteur de réduire ses frais de déplacement, quand aux passagers, c’est pour eux une alternative aux transports en commun ou à l’utilisation de leurs propres véhicules.

Le covoiturage existait bien avant que l’on utilise ce terme. En effet ce n’est pas d’hier que des collègues de travail par exemple s’arrangent à deux ou à plusieurs pour faire le trajet à plusieurs matin et soir. Ce système a connu son premier essor ces dernières années grâce ou à cause des grèves dans les transports publics. Les gens furent à ces occasions obligés de s’arranger entre eux. Ceux qui possédaient une voiture prenaient en charge ceux qui allaient d’habitude au travail en bus, RER ou train. Certains d’entre eux ont continué à pratiquer ainsi par la suite tout naturellement.

Cette pratique a été renforcée suite à la création de sites de covoiturage comme Blablacar, roulezmalin, ouestgo ou bien encore Laroueverte. Ces applications destinées aux particuliers permettent de mettre en relation des automobilistes et des passagers potentiels qui ne se connaissent pas auparavant.

Un automobiliste qui pratique le covoiturage doit il contracter une assurance spécifique ?

covoiturage assurance

En principe l’assurance du véhicule prend en charge non seulement le conducteur mais aussi ses passagers. La garantie de base (responsabilité civile) couvre le conducteur, les passagers et les tiers. Par conséquent, il n’est pas nécessaire de payer une assurance spécifique.

Prendre contact avec son assureur pour vérifier certains points importants
covoiturage assurance cas spécifiques

  1. Si vous n’utilisiez pas auparavant votre véhicule pour aller au travail, et que vous le faites maintenant pour alterner avec d’autres personnes les trajets domicile/travail et travail/domicile. Vérifiez bien auprès de l’assurance si vous êtes bien couvert pour ces trajets, car à l’origine vous n’étiez peut être assuré que pour les trajets loisirs/vacances.
  2. Si vous êtes amenés à céder le volant à l’un de vos passagers régulièrement ou même occasionnellement, que prévoit l’assurance dans cas ? Vérifiez en relisant votre contrat ou demandez à votre assureur.
  3. Et attention si c’est un jeune conducteur, peut être que votre contrat exclut cette possibilité ou bien applique une franchise. De même s’il a le permis depuis longtemps mais n’a pas été assuré depuis un certain temps.

Certains sites de covoiturage peuvent prendre en compte certains frais en cas d’accident : Les frais de remorquage et parfois l’hébergement des occupants du véhicule ou bien la franchise spécifique prévue en cas de prêt du volant. Certaines prévoient même l’acheminent par taxi des passagers vers leur destination initiale en cas de panne et/ou d’accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *