La polémique et la petite “guerre” entre les taxis et les VTC déclenchée par l’arrivée d’Uber en France a fait la une des journaux télévisés pendant quelques semaines. Ces deux moyens de transport, bien que paraissant quasi similaires sont en fait assez différents tant au niveau du service apporté, que du tarif, de la formation ou bien encore de la licence.

La licence

Couramment appelée “plaque“, elle est indispensable pour pouvoir exercer la profession de taxi. Le nombre de taxi est limité puisque pour débuter dans la profession il faut racheter sa plaque à un chauffeur qui arrête d’exercer.

Le prix de la licence est libre et la rareté faisant la cherté, les prix ont flambé. En 2016, une plaque de taxi coûtait plus de 220 000 € sur Paris. Mais la généralisation des VTC partout en France a tiré le prix des licences vers le bas. Actuellement, elles ne se négocient pas à plus de 120 000 €.

différences taxi vtc licence

Les conducteurs de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) n’ont pas besoin de licence pour débuter leur activité. Pour démarrer, il faut être titulaire du permis B depuis plus de trois ans. Il faut avoir participé à un stage appelé “prévention et secours civiques de niveau 1”. Il faut aussi satisfaire à une visite médicale.

Depuis 2017, un examen doit être obtenu. L’inscription se fait à la chambre des métiers. Il consiste en un QCM et quelques questions à réponses courtes. La réussite de cette première épreuve ouvre la porte à l’examen pratique.

Les tarifs

Les taxis ont des barèmes tarifaires imposés par l’état. Le tarif d’une course dépend de la distance parcourue, indiquée sur le taximètre mais aussi du temps passé (embouteillages, etc.) et du fait qu’il ait été réservé ou pas. Un clibien que paraissant quasi similaires sont en fait assez différents tant au niveau du service apporté, que du tarif, de la formation ou bien encore de la licence.ent qui monte dans un taxi ne connaît donc pas le prix qu’il va payer, même s’il fait le même trajet en taxi tous les jours.

En ce qui concerne les VTC, le prix est communiqué au client lors de la réservation, peu importe s’il y a des embouteillages. La réservation est gratuite. Les prix ne sont pas encadrés.

La pratique et le service offert

Les taxis peuvent être hélés dans la rue ou bien ils stationnent à des endroits prévus à cet effet en attendant les clients (station de taxis). Les taxis, à la différence des VTC peuvent emprunter les voies réservées aux bus.

Les VTC n’ont pas le droit de charger des clients dans la rue sans avoir été préalablement réservés par téléphone ou via une application. Ils n’ont pas accès aux stations de taxis, ni à aucune voie spéciale. Ils n’ont pas le droit de marauder, ni d’attendre les clients à la sortie d’une gare ou d’un aéroport.

Les autres différences

autres différences taxi vtc

  • Les VTC ont l’obligation de transporter les clients dans un véhicule à la propreté sans faille. Ce n’est pas forcément le cas des taxis.
  • Les véhicules VTC sont en principe pourvus de tout le confort.
  • Les petits plus offerts par les VTC : bouteille d’eau, Wi-Fi gratuit, possibilité de charger gratuitement son smartphone.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *