Rouler en véhicule de collection est un privilège que tout le monde peut s’offrir, mais pour éviter les déceptions lors de son achat, il faut tenir compte des points suivants.

Définition de véhicule de collection

Un véhicule est dit de collection lorsqu’il est âgé de plus de 30 ans, n’a subi aucune transformation et n’est plus fabriqué par les industries. Cependant, le passage de véhicule ordinaire à véhicule de collection n’est pas obligatoire et se fait à la demande du propriétaire. Sa plaque d’immatriculation diffère des autres par la couleur de son fond et par l’absence de l’identifiant territorial ainsi que de la lettre « F » qui symbolise l’Europe. Sa carte grise porte également une mention spécifique à la rubrique Z.

achat véhicule collection

À titre d’information, selon le Code de la route, le véhicule de collection se nomme, depuis le 24 février 2017 « véhicule présentant un intérêt historique ».

Les critères de choix

Étant donné l’ancienneté de ce type de voiture, il est important de poser quelques critères pour l’achat dont le premier est la production continue de la marque. Il est vrai que pour les collectionneurs professionnels, le choix est facile puisqu’ils ont déjà leur préférence, mais pour les autres, ils doivent privilégier celle qui n’est pas en voie de disparition. Cela facilite l’entretien puisque certaines industries ne produisent plus de pièces détachées pour les véhicules anciens.

Après la marque, le bon état général est aussi un critère de choix c’est-à-dire l’extérieur et l’intérieur ainsi que la qualité des pièces. En cas de rouille de la carrosserie ou de corrosion des banquettes, la facture des réparations risque d’être salée. Il en est de même si les pièces sont vétustes et entrainent la combustion. S’ajoutant à ces éléments, le kilométrage est également essentiel et il faut opter pour le véhicule qui a le plus souvent roulé.

Les papiers du véhicule

véhicule collection carte grise

Même si tout semble normal en ce qui concerne l’état de la voiture, il ne faut pas se précipiter et vérifier ses papiers. Effectivement, on ne doit pas les négliger si on veut prendre la route en toute sécurité. Il est important qu’ils soient au nom de l’ancien propriétaire avant achat. Si ne n’est pas le cas, il vaut mieux se méfier et annuler la transaction. Selon la réforme des règlementations de 2009, un véhicule de collection est soumis à un contrôle technique tous les 5 ans. Le cas échéant, la meilleure chose à faire est de ne pas foncer tête baissée dans l’achat.

Pour éviter les désagréments, la solution la plus adaptée est d’opter pour un véhicule ancien et de demander, ensuite, son basculement en véhicule de collection. Des informations sur l’obtention de la carte grise sont disponibles sur le site du service public : service-public.fr/particulier/vosdroits/F1925.

Achat d’un véhicule de collection : quelles spécificités ?
Ces informations sont-elle correctes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *