Lorsque vous louez ou achetez une véhicule moins polluant, et que dans le même temps vous en envoyez un autre plus polluant à la casse, vous avez la possibilité de bénéficier d’une « prime à la conversion ». Cette prime complète le bonus écologique qui récompense les acheteurs des voitures émettant entre 0 et 20 grammes de CO2 par kilomètre. Quel est son mode de fonctionnement et quelles sont les critères permettant de l’obtenir ?

Prime à la conversion, les conditions d’éligibilité

conditions prime conversion

Comme nous l’évoquions, se débarrasser d’un ancien véhicule et en acheter un plus récent et écologique constitue la condition primordiale. Le véhicule envoyé à la casse doit :

  • être la propriété du destinataire de la prime ;
  • avoir été acheté il y a 1 an au moins et ne doit pas ne pas être un véhicule en panne ou endommagé ;
  • être enregistré en France dans une série classique ou alors il doit être immatriculé de façon définitive ;
  • être remis pour destruction dans les 6 mois suivant la facturation du véhicule acheté ou loué ;
  • disposer d’une assurance valide à la date où il est remis pour destruction ou à la date de l’acquisition du nouveau véhicule ;

Il ne doit pas s’agir d’une voiture sous gage.

Quels sont les véhicules acquis qui donnent accès à la prime à la conversion ?

véhicule prime conversion

Les véhicules concernés doivent avoir été achetés ou louer pendant une période de plus de 2 ans.
Il peut s’agir de :

  • une camionnette ou une VP (voiture particulière)
  • une voiture électrique (qu’elle soit neuve ou d’occasion) ;
  • les véhicules thermiques neuf ou d’occasion, respectant les critères de Crit’air 1 ou 2, et dégageant une quantité de CO2 inférieure 130 grammes/km2 ;
  • un 2 ou 3-roues ou un quadricycle électrique à l’état neuf.

Quel est le montant de la prime de conversion ?

La prime varie en fonction du véhicule et de l’impôt sur le revenu du demandeur. En 2018, elle varie entre 100 et 2500 €. Vous pouvez consulter le barème sur le site de la prime à la conversion.

Quelles sont les démarches pour la prime de conversion ?

Normalement, votre concessionnaire doit vous avancer la prime. Si ce n’est pas le cas, effectuez vous-même la demande en ligne sur la page du site de la prime à la conversion.
Pour plus de détails, allez sur : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32487.

Prime à la conversion : Comment en bénéficier ?
Ces informations sont-elle correctes ?

One thought on “Prime à la conversion : Comment en bénéficier ?

  1. klaa dit :

    Je suis handicapé j’ai acheté un véhicule plus grand pour y loger mon fauteuil roulant
    ou dois je m’adresser pour le remboursement du malus écologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *