0147948323

De nombreuses raisons peuvent être à l’origine d’une mise en fourrière, entre autres, le stationnement abusif, gênant et dangereux, ainsi que le non-respect de certaines règles afférentes au Code de la route et les problèmes de papier.

Les propriétaires des automobiles qui font l’objet d’un embarquement ont toujours tendance à se précipiter vers le lieu de l’entreposage. Certes, intervenir rapidement est recommandé, mais un tel empressement ne sert à rien puisque la récupération de la voiture est régie par des règlements.

Contacter le commissariat de Colombes

Les intéressés doivent, a priori, se rendre au commissariat de police afin de lancer la requête pour la sortie du véhicule. Le requérant doit se munir des pièces suivantes :

  • l’attestation d’assurance ;
  • le certificat d’immatriculation ;
  • le permis de conduire de la personne qui vient demander l’ordre de sortie (normalement, il s’agit du propriétaire).

coordonnées fourrière colombes

Le commissariat de police de Colombes se niche au 5 rue du 8 mai 1945. En cas de doute de la mise en fourrière, notamment lorsque le titulaire de l’automobile n’était pas présent au moment de l’enlèvement, ce dernier peut appeler au 01 56 05 80 20.

Néanmoins, les usagers peuvent également demander des renseignements auprès de la police municipale qui se trouve au 7, rue de la Liberté (01 47 60 41 48).

Contacter la fourrière pour récupérer sa voiture

L’usager doit être réactif afin d’éviter les éventuelles complications liées au dépassement du délai légal de récupération de la voiture. Ce dernier dispose de 3 jours pour agir et faire sortir son véhicule.

L’intéressé doit se rendre à la fourrière SNCDR de Gennevilliers qui est située au 5 rue Léo Hamon (01 47 94 83 23) puisque c’est la plus proche. Colombes n’en dispose pas dans sa localité.

L’usager doit apporter avec lui les papiers du véhicule (carte grise et attestation d’assurance), son permis de conduire, la mainlevée et les frais de fourrière.

Durant la détention, l’automobile est évaluée. Dans le cas où le résultat serait inférieur à sa valeur marchande, la voiture est interdite de circuler et une expertise est imposée à son détenteur. Cet examen technique est à réaliser en dehors de l’enceinte de la fourrière. L’intéressé doit faire appel à un véhicule-plateau pour le sortir delà et procéder à cette expertise.

Que se passe-t-il après 3 jours de détention ?

après 3 jours fourrière colombes

Une automobile en bon état est considérée comme abandonnée et mise en vente par le service des Domaines si son titulaire ne vient pas dans les 10 jours qui suivent la notification.

Si l’évaluation de la voiture est inférieure à sa valeur marchande, elle va être détruite en cas de non-manifestation de son titulaire dans les 15 jours.

Des modifications pour simplifier la procédure de sortie

De nouvelles dispositions ont été adoptées dans l’objectif de faciliter les démarches à entreprendre en cas de mise en fourrière.

Ces modifications font l’objet d’un décret et d’une ordonnance dont la mise en vigueur est prévue avant le 1er avril 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *