Après l’acquisition de votre véhicule, l’étape assurance est primordiale. Outre le fait de prendre en charge les dégâts que vous pourriez causer ou subir, elle permet également de protéger le conducteur, ses passagers et les tierces personnes.

Cependant, il peut vous arriver de laisser votre véhicule occasionnellement ou régulièrement à un autre conducteur. Dans ce cas, comment faire pour être assuré lorsque vous prêtez votre voiture à un ami ou à un membre de votre famille ?

Les conditions pour assurer une tierce personne sur son véhicule

assurer conducteur tiers

Il vous est tout à fait possible d’aider un ami dans le besoin en lui laissant les clés de votre voiture. Toutefois, il est nécessaire de procéder à quelques vérifications pour que ce dernier soit couvert en cas de problème durant son utilisation.

Pour ce faire, vous devez impérativement contrôler les points suivants auprès du futur conducteur de votre véhicule :

  • S’assurer que son permis de conduire soit valide.
  • Le second conducteur ne doit plus être en permis probatoire.

Vous devrez également vous assurer que l’usage qui sera fait de votre voiture soit bien en adéquation avec les conditions stipulées dans votre contrat (couverture pour des déplacements personnels ou professionnels, par exemple.).

Les différents profils de conducteurs

type conducteur tiers

Pour être en règle et bien couvert en cas de problèmes, il est primordial de vous assurer que votre statut de conducteur est cohérent avec l’utilisation que vous avez du véhicule.

  • Conducteur principal : si la personne à qui vous prêtez votre véhicule en fait usage plus régulièrement que vous-même, vous devrez prendre contact avec votre assureur afin de modifier le conducteur principal. Cela permettra d’indemniser la bonne personne en cas de sinistre. Attention, votre assureur est en droit de refuser ce changement de conducteur. Dans ce cas, n’hésitez pas à demander des devis auprès de compagnies concurrentes.

 

  • Conducteur secondaire : ce type de déclaration ne peut se faire que dans le cas où la tierce personne utilise le véhicule moins souvent que son propriétaire.

Soyez bien vigilants quant à ces indications qui peuvent vous porter préjudices : votre assureur sera en droit de vous refuser une indemnisation, et même de suspendre votre contrat en cas de fausses déclarations.

En définitive, vous n’avez pas besoin d’être le détenteur de la carte grise pour pouvoir assurer un véhicule. Il est cependant indispensable de faire un point avec votre assureur pour vérifier que tout est en ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *