Au moment de changer ses pneus, le choix est vaste et il peut être difficile de déchiffrer toutes les informations présentes sur le flan. Pourtant, elles sont primordiales pour choisir un pneu adapté à votre véhicule, notamment les indices de charge et de vitesse.

Pour y voir plus clair, voici un petit guide des différents indices présents sur vos pneus pour rester en conformité et ne pas compromettre votre sécurité ou celle des autres.

Comprendre les informations présentes sur un pneu

informations pneu

Il existe plusieurs informations importantes à prendre en compte sur un pneu. En général, elles sont présentées dans l’ordre suivant :

  • La largeur du pneu en millimètres
  • La hauteur du flan du pneu en pourcent par rapport à la largeur
  • La structure du pneu
  • Le diamètre intérieur du pneu en pouces
  • L’indice de charge (nombre)
  • L’indice de vitesse (lettre)

C’est la carte d’identité du pneu. Chaque information a une correspondance qui doit être prise en compte dans le choix d’un pneu neuf pour qu’il s’adapte parfaitement sur votre véhicule.

Qu’est-ce que l’indice de charge d’un pneu ?

L’indice de charge est représenté sous forme d’un nombre à deux ou trois chiffres, souvent avant la dernière lettre. Il correspond à la charge maximale qui peut être supporté par le pneu. Il est inscrit sur le flanc du pneu ou dans le manuel d’utilisation du véhicule.

Si on peut monter un indice de charge supérieur à celui d’origine, il ne faut en aucun cas choisir un indice inférieur. Pour comprendre les indices de charge et connaître le poids de correspondance, vous pouvez vous référer aux exemples ci-dessous :

  • 92 – 630 kg
  • 93 – 650 kg
  • 94 – 670 kg
  • 95 – 690 kg
  • 100 – 800 kg
  • 110 – 1060 kg
  • 120 – 1400 kg
  • 125 – 1650 kg
  • etc.

Qu’est-ce que l’indice de vitesse d’un pneu ?

L’indice de vitesse est représenté par une lettre sur le flan du pneumatique. Il est souvent indiqué après l’indice de charge. Il correspond à la vitesse maximale pouvant être atteinte par ce pneumatique. Voici un tableau de correspondance des lettres et des vitesses maximales autorisées :

  • Q – 160 km/h
  • R – 170 km/h
  • S – 180 km/h
  • T – 190 km/h
  • U – 200 km/h
  • H – 210 km/h
  • V – 240 km/h
  • ZR – >240 km/h
  • W – 270 km/h
  • Y – 300 km/h

Pour des raisons de sécurité, il ne faut pas monter un pneu avec un indice de vitesse moins élevé que l’indice de vitesse qui est indiqué sur les pneus d’origine. Cela est uniquement possible avec des pneumatiques hiver, à condition que l’indice de vitesse corresponde à la valeur inférieure la plus proche de l’indice original.

Par exemple, un véhicule qui roule avec un indice de vitesse H en été (vitesse maximale de 210 km/h) peut très bien rouler avec un indice de vitesse U, à condition de respecter la vitesse maximale de 200 km/h. Mais il ne doit pas rouler avec un indice T dont la vitesse maximale autorisée (190 km/h) est trop éloignée de la valeur d’origine.

Les risques pour non-conformité des pneumatiques

risques non-conformité pneu

Les indices de pneumatiques sont réglementés par l’Arrêté du 24 octobre 1994 (article 3). Comme évoqué précédemment, celui-ci indique que vous êtes en infraction si vous décidez de monter des pneus avec des indices inférieurs sur votre véhicule.

Ainsi, si vous présentez votre véhicule au contrôle technique avec des indices de vitesse ou de charge inférieurs à ceux préconisés, il y a de grandes chances pour que celui-ci doive passer en contre-visite. Vous risquez également une contravention en cas de contrôle routier de police et votre assurance peut ne plus vous couvrir si vous êtes victime ou que vous causez un sinistre.

Au-delà de ces sanctions, vos pneus peuvent subir une usure anormale. Mais surtout, les performances et la sécurité de votre véhicule peuvent ne plus être optimales, au risque de mettre les autres usagers et vous-même en danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *